La cure analytique

 


La personne peut choisir de travailler sur un temps plus long en accord avec le psychanalyste.

La cure proprement dite a lieu sur le divan. Elle permet de travailler en profondeur sur les causes qui empêchent le patient de « faire son chemin », lorsque les situations d’échec se répètent, que les mêmes comportements amènent à des impasses.

Le patient est amené à travailler sa relation à l’inconscient, il est invité à faire appel à ses souvenirs d’enfance, à faire des associations librement, à parler de tout ce qui lui vient spontanément ou à raconter ses rêves.

 

 

Le psychanalyste peut être amené à intervenir pour focaliser l’attention du patient sur un point particulier mais il ne s’agit pas de l’influencer. Il peut le faire car il a lui aussi pratiqué le divan et il peut accueillir l’Inconscient de l’autre dans le cadre de valeurs éthiques.

C’est souvent un travail de longue haleine que le patient peut interrompre même si l’analyste n’est pas satisfait de cette décision car la rupture peut intervenir avant les effets bénéfiques sur les symptômes.

 

La cure repose sur une relation de confiance car, dans ce moment privilégié se revivent des émotions fortes qui permettent au patient, avec l’aide de l’analyste, de se découvrir, de découvrir des aspects de lui méconnus et de pouvoir ainsi prendre conscience de ses blessures psychiques pour s’en guérir.

 

La cure permet alors au patient de se sentir plus libre dans ses choix.

 

<< retour